Extrait entendu sur France Inter, lors d’un échange avec Dominique Méda, au sujet de son livre Les nouveaux travailleurs des applis et du film « Ceux qui travaillent » de Antoine Russbach. Et c’est bien dans cette direction que mon projet des Matriochkas propose d’aller : explorer nos identités multiples, au-delà d’une définition unique, comme celle de notre travail. Car je crois que nous sommes bien plus que notre travail ou notre profession, et que celui-ci prend une place démesurée dans nos existences. On devrait moins travailler, pour avoir plus de temps à consacrer à nos relations, à écouter, s’entraider, toucher, cuisiner, danser, chanter, dessiner, cultiver… et donc moins consommer ! On devrait moins travailler pour laisser s’épanouir nos identités multiples, sources d’une richesse qui ne se monnaie pas ! #jesuismultiple #empowerment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *