[heading text= »Ce qu’elles m’ont dit de moi » align= »center » subtext= »Le pouvoir des Matriochkas »]

Voici mes Matriochkas du moment, qui reflètent une partie de la foule de gonzesses qui s’agitent en moi (ce qui explique sans doute ma schizophrénie cyclothimique latente), et comment vont ces femmes, un peu comme une sorte de météo : y en a une qui s’est pris la foudre, une autre est en phase de réveil et tout se bordel essaie de faire avancer la barque tant bien que mal… et même s’il y a un esprit d’équipe, elles ne sont pas toujours d’accord les unes avec les autres !! Comme l’a dit Eva green, parfois j’ai envie de divorcer de moi-même !!

J’ai aussi pu voir qu’il y en avait une, l’envieuse, qui me faisait souffrir… mais depuis que je l’ai couchée sur le papier, qu’elle est sortie de moi, c’est comme si je l’avais enfin cernée, et elle ne prend plus jamais le total contrôle de moi-même. Quand elle commence à s’agiter en moi, je me souviens que je ne suis pas que celle-ci, cette femme envieuse et complexée. Mes autres femmes, celles sur lesquelles je peux compter, me ramène à mon entièreté, ma complexité.